facebook photogriffon

 

  Willy RONIS

Portrait Willy Ronis

"Je n’ai jamais poursuivi l’insolite, le jamais vu, l’extraordinaire, mais bien ce qu’il y a de plus typique
dans notre existence quotidienne... ”

Willy Ronis, né le 14 août 1910 à Paris et mort le 11 septembre 2009 à Paris, est un photographe français.
Il est l’un des représentants les plus éminents de ce que
l’on a appelé par la suite la photographie humaniste.

Biographie
Willy Ronis est le fils d’un émigré juif d’Odessa en Ukraine et d’une pianiste juive lituanienne, ayant fui au début du xxe siècle les pogroms. Mélomanes, ils se rencontrèrent dans une amicale d’exilés russes et s’installèrent dans le 9ème arrondissement de Paris. Après un emploi de retoucheur en photographie dans un studio réputé, « pour effacer les rides des dames », son père ouvre son propre studio sous le pseudonyme de Roness. Leur fils, Willy, naît à Paris au pied de la Butte Montmartre.
Willy Ronisen veut devenir compositeur de musique. Mais lors de son retour du service militaire en 1932, son père, très malade, lui demande de l’aider au studio. Ainsi, Ronis fait lui-même les tirages de ses photos. Il est peu intéressé par la photographie conventionnelle mais se passionne pour les expositions de photographies. Ses opinions politiques penchent à gauche ; il photographie les manifestations ouvrières de 1934. En 1936, son père meurt, le studio est vendu et la famille déménage dans le 11ème arrondissement.

Période parisienne
À partir de cette date, il se consacre au reportage. Avec la montée du Front populaire, les mêmes idéaux rapprochent Ronis de Robert Capa et de David « Chim » Seymour, photographes déjà célèbres. Il a également l’occasion de connaître Kertesz, Brassaï et Cartier-Bresson. Mais, par rapport à la vision de ses pairs, Willy Ronis développe une véritable originalité, marquée par l’attention portée à « l’harmonie chorale des mouvements de foule et à la joie des fêtes populaires ».
Après la Seconde Guerre mondiale, il entre à l’agence Rapho et, soutenu par son ami Roméo Martinez, collabore à Regards, Time ou Life.
Belleville-Ménilmontant, Sur le fil du hasard et Mon Paris sont parmi les livres importants qu’il a publiés. On a alors pu dire que Willy Ronis, avec Robert Doisneau et Édouard Boubat, est « l’un des photographes majeurs de cette école française de l’après-guerre qui a su concilier avec talent les valeurs humanistes et les exigences esthétiques du réalisme poétique ». Il participera dans les années 1950 au Groupe des XV aux côtés de Robert Doisneau, de Pierre Jahan ou de René-Jacques pour défendre la photographie comme une véritable expression artistique.

Période vauclusienne
Dans les années 1970-1980, parallèlement à ses activités de photographe, il consacre beaucoup de temps à l’enseignement : à l’École d’art d’Avignon, puis aux facultés d’Aix-en-Provence et de Marseille. Il y crée un cours d’histoire de la photographie et Pierre-Jean Amar le rencontre alors. En 1972, il s’installe à L’Isle-sur-la-Sorgue (Vaucluse).
En 1979, il reçoit le Grand Prix national de la photographie, décerné par le ministère de la Culture (France).
En 1983, sur les conseils de Guy Le Querrec, Claude Nori publie sa première monographie Sur le fil du hasard aux éditions Contrejour, lequel recevra le Prix Nadar et l’encouragea à se remettre sur le devant de la scène pour de nouveaux projets. En 1983, il a légué son œuvre à l’État français.
En 2001, il a créé sa dernière série de photos.
En 2005-2006, l'Hôtel de ville de Paris présente une rétrospective de son oeuvre parisienne qui remporte un succès considérable avec plus de 500.000 visiteurs.
Aujourd’hui l’œuvre de Willy Ronis est exposée dans le monde entier et ses images figurent dans les collections des plus grands musées.
Il meurt dans la nuit du 11 au 12 septembre 2009 à l’âge de 99 ans.


Oeuvres
Vincent, 1946, 38 x 29,5 cm, Musée d'art de Toulon.

Grandes expositions
1992 : Willy Ronis au Musée de Brest du 6 novembre au 6 décembre invité par l'association Camera Obscura.
2001 : Willy Ronis invité d'honneur de la première édition des Transphotographiques
2005-2006 : Rétrospective "Willy Ronis à Paris" à l’Hôtel de ville de Paris
2010 : Willy Ronis à La Monnaie de Paris du 16 avril au 22 août 2010. Exposition coproduite par le Jeu de Paume et la Monnaie de Paris, avec le concours de la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine / Ministère de la Culture et de la Communication.


Livres de Willy Ronis
Belleville Ménilmontant, aux éditions Arthaud , Paris,1954 Textes de Pierre Mac Orlan
Sur le fil du hasard, Contrejour 1981. Prix Nadar.
Mon Paris, aux éditions Denoël, Paris, 1985, (ISBN 2-207-23166-6).
Sur le fil du hasard, Éditions Contrejour, Paris, 1991 (ISBN 978-2859491185)
A nous la vie ! : 1936-1958, avec Didier Daeninckx, Éditions Hoëbeke, Paris, 1996
(ISBN 978-2842300098)
Vivement Noël !, avec Daniel Picouly, Éditions Hoëbeke, Paris, 1997 (ISBN 978-2868534712)
Toutes belles, avec Régine Desforges, Éditions Hoëbeke, Paris, 1999 (ISBN 978-2905292490)
Willy Ronis, Actes Sud, Arles, 2005 (ISBN 978-2742757169)
Derrière l’objectif : Photos et propos, Éditions Hoëbeke, Paris, 2001 (ISBN 978-2842301231)
Pour la liberté de la Presse, Reporters Sans Frontières, Paris, 2001 (ISBN 978-2908830606)
Paris, éternellement, avec Daniel Karlin, Éditions Hoëbeke, Paris, 2005 (ISBN 978-2842302450)
Ce jour-là, Mercure de France, coll. Traits portraits, 2006 (ISBN 978-2-7152-2661-6)
Pour chacune des 52 photos présentées, Willy Ronis revisite sa mémoire et mentionne des conditions particulières de prise de vue.
Willy Ronis, Fundacion La Caixa, Barcelone, 2006. Textes de Willy Ronis, Marta Gili et Virginie Chardin
La montagne', Éditions Terre Bleue, Paris, 2006 (ISBN 978-2-909953-10-6)
Paris-couleurs, avec Michel Boujut , Éditions Le Temps qu’il fait, Cognac, 2006 (ISBN 978-2868534712)
Les chats de Willy Ronis, Flammarion, Paris, 2007 (ISBN 978-2081206878)
Nues, avec Philippe Sollers, Éditions Terre Bleue, Paris, 2008 (ISBN 978-2-909953-22-9)
Provence, Éditions Hoëbeke, Paris, 2008 (ISBN 978-2842303228)
Derrière l'objectif de Willy Ronis, Éditions Hoëbeke, Paris, 2010 (ISBN 9782-84230-370-9)

Décorations
1990 : Chevalier de la Légion d’honneur
1994 : Officier de l’ordre national du Mérite
2001 : Commandeur de l’ordre national du Mérite
2008 : Officier de la Légion d’honneur


Bibliographie sur Ronis
Derrière l’objectif, Hoëbeke, 2001, 160 p. (ISBN 2842301234).
Sous-titre : photos et propos
Willy Ronis, Actes Sud, 2005 (ISBN 2742757163)
Paris-couleurs, 2006 (ISBN 2868534716)
Willy Ronis. Paris éternellement, préface de Daniel Karlin, éd. Hoëbeke, 2006
Willy Ronis de Jean-Claude Gautrand, éd. Taschen, 2006
Willy Ronis, Fundacion La Caixa, Barcelone, 2006. Textes de Willy Ronis, Marta Gili et Virginie Chardin


Articles connexes
Fixer des vertiges. Les photographies de Willy Ronis
Saint-Benoît-du-Sault

© Sources : Wikipédia

 
 

Petit garçon qui court avec une baguette - Paris - 1952 © Willy RONIS
Le petit parisien - Paris - 1952 © Willy RONIS

LES LIVRES SUR WILLY RONIS
 



La péniche aux enfants © Willy RONIS
La péniche aux enfants - 1959 © Willy RONIS

Chez gégène - Joinville - 1947 © Willy RONIS
Chez gégène - Joinville - 1947 © Willy RONIS

Carrefour rue Vilin - rue Piat - Belleville - 1959 © Willy RONIS
Carrefour rue Vilin - rue Piat - Belleville - 1959 © Willy RONIS

Calle della bissa - Venise - 1959 © Willy RONIS
Calle della bissa - Venise - 1959 © Willy RONIS

Enfant qui ouvre la porte du boulanger © Willy RONIS
© Willy RONIS

femme en tenue blanche dans la rue © Willy RONIS
© Willy RONIS


"Ce qui m’a sauvé, c’est que je ne suis pas entré
en photographie par vocation. Je suis tombé dedans
par accident. Je ne le regrette pas puisque ce mariage
de raison est devenu mariage d’amour. Mais cela m’a préservé de certains chocs psychologiques, qui m’auraient immanquablement déstabilisés si j’avais
dû constater qu’une vocation profonde n’était pas
suivie d’effets ou de résultats probants"


Amoureux du Pont des Arts - Paris © Willy RONIS
Amoureux du Pont des Arts - Paris © Willy RONIS

baiser aux combattants © Willy RONIS
© Willy RONIS






Ces fleurs vont vraiment
vous plaire et vous servir


Des fruits incroyables
mis en compote visuelle !
Jean-Paul Belmondo
Toutes les plus belles photos
La France si belle
est partie pour toujours

Paul Newman
The cool king

Cette girlfriend est magnifique
elle part pour le monde
Paul Walker la star
partie trop tôt
Vos cadenas d'amour
en photo pour l'éternité
Les plus belles photos de Pinterest
Des soldats de plombs
uniques et rares

Avions surpuissants
photos foudroyantes !
Ces supercars puissantes
côtoient les anciens bolides